Dimanche 14 avril

17h (50 minutes à partir de 7 ans)

Sortie de résidence du 8 au 12 avril !

 

Réservation conseillée  https://www.billetweb.fr/spectacle-miche-drate#.XKIiOTh4Gl4.email

Miche & Drate  

Cie Arlequin des Etoiles

Après avoir joué « L’histoire de la mouette et du chat qui lui apprit à voler » pendant près de cinq années, Arlequin des étoiles a laissé ce spectacle au muséum d’histoire naturelle de Toulouse et se penche à présent sur sa nouvelle création jeune public.

Il s’agit de Miche et Drate, paroles blanches de Gérard Chevrolet. Un ensemble de courts dialogues philosophiques sur la vie, la mort, l’amour, l’imagination, bref sur la vie.

Drôle, surprenant, émouvant, tout comme on aime faire à Arlequin. 

à propos de l’œuvre :

Voici vingt-quatre courtes histoires pour petits hommes… ou petites femmes comme autant de vignettes savoureuses, de petits moments de rien du tout d’où le théâtre naît.

Gérald Chevrolet imagine Miche et Drate, deux personnages sans âge, sans sexe avec des mots tendres, poétiques et oniriques, comme « deux parties du cerveau qui dialoguent au bord du monde ». Ils se heurtent avec naïveté et humanité à un monde trop grand pour eux, sauf à se construire leur univers.

Deux protagonistes forts attachants, qui deviendront les compagnons de lecture des petits et des grands, mais aussi les camarades de jeu de comédiens en herbe ou confirmés.

Œuvre de référence sélectionnée en 2013 par l’Éducation nationale pour les collégiens

 De la petite enfance pas si naïve à l’adolescence un peu blasée, de la maturité jamais vraiment atteinte à la vieillesse toujours vorace, chacun trouvera dans ces sketchs un peu d’eau pour le moulin de son esprit, et pour remettre son monde en désordre.
 
Un spectacle soutenu par La Limonaderie
Artistes en résidence
Ce que nous en pensons à La Limo :
Ils sont drôles et émouvants, ils nous embarquent comme ça, pim pam poum, dans leur univers, leur relation.
Leurs yeux sont des miroirs, on s’y reconnaît, on y respire, on y rit, bref du bon théâtre pour jeune public parce qu’il parle aux grands enfants que nous sommes et les petits, les vrais, eux sont conquis. Ils vous referont le coup de « l’ennui » dans un ‘Zirganopata’ féroce et jubilatoire, un cri de ralliement de l’imaginaire et de la joie de vivre ; à moins que ça ne soit vous qui repartiez complètement contaminés !!!  Après, à vous d’assurer le service après vente, les questions et les réflexions iront bon train dans les jeunes esprits… c’est le but de ce théâtre-là. On s’y divertit mais il n’est pas interdit qu’il soit intelligent.
 
Bref, ne ratez sous aucun prétexte le retour d’Arlequin des étoiles